Formation théorique

Le vieillissement cutané : la matrice extracellulaire en question

  •  Session : En intra sur demande
  • Durée : 1 journée – 7 heures
  • Pédagogie : Effectif : 14 Personnes
    Vidéoprojection du support PowerPoint. Alternance d’exposés et de discussions. Échange d’expérience avec le formateur et entre stagiaires. Explication par l’exemple. Documentation d’application et de synthèse reprenant l’intégralité des présentations de la formation remise au participant.
  • Référence : BMC-29
  •  Frais pédagogiques : 

 

  • Intervenant : Dr. M. P. Jacob, Dr P. Rousselle & Dr. F. Ruggiero

 

  • Public concerné : Personnels scientifiques et techniques, personnels des services R&D et du marketing d’entreprises cosmétiques travaillant sur la peau.

PROGRAMME

Le derme : focus sur les fibres élastiques et les collagènes

« Connaître et comprendre les mécanismes de biosynthèse et de dégradation des deux familles de protéines essentielles de la peau, les collagènes et les protéines élastiques, est un savoir indispensable pour essayer de lutter contre les altérations qui surviennent au cours du vieillissement. Comprendre ces mécanismes qui orchestrent la formation de ces plateformes protéiques qui structurent le derme, c’est  pouvoir mieux cibler les actifs biologiques en cosmétique et aller vers l’innovation. » Florence Ruggiero

  • Biosynthèse et complexité des structures supramoléculaires de la matrice extracellulaire
  • Fonction biomécanique et biologique de ces composés
  • Pathologies associées (génétiques et acquises) : un moyen de mieux connaître la biosynthèse et la fonction de ces macromolécules
  • Mécanismes d’altération et de modifications des composés de la matrice extracellulaire et les conséquences sur leur fonction
  • Dégradation des composés élastiques et collagènes comme source de domaines bioactifs et enzymes impliquées
  • Conséquences structurales et fonctionnelles des altérations de ces composés liées au vieillissement chronologique et photo induit
  • Comment lutter contre le vieillissement des composants de la matrice extracellulaire?
  • Enjeux et limites des cosmétiques

La jonction dermo-épidermique : un échafaudage moléculaire à l’épreuve du temps

« La jonction dermo-épidermique est une cible précoce du vieillissement. Elle est essentielle à l’ancrage des cellules de l’épiderme sur le tissu sous-jacent, le derme. Constituée de protéines de la matrice extracellulaire essentiellement (mais pas uniquement) produites par les kératinocytes, une altération d’un de ces deux partenaires, moléculaire et cellulaire, va directement impacter la qualité de la peau.  La fragilité et les difficultés à cicatriser des peaux matures comme l’apparition des premières ridules sont une des conséquences des altérations de cette structure. Comprendre les mécanismes qui orchestrent la formation de cette plateforme d’ancrage, c’est  pouvoir mieux cibler les actifs biologiques en cosmétique. Structure directement accessible par des actifs topiques, l’épiderme est une cible de choix pour la cosmétique. » Florence Ruggiero

  • Rôle structural : une plateforme moléculaire interactive
  • Rôle biologique : des protéines porteuses de signaux cellulaires qui s’estompent avec l’âge
  • Les mécanismes de l’adhérence de l’épiderme
  • Les signaux induits par les laminines
  • Les récepteurs cellulaires impliqués: intégrines et protéoglycannes
  • Les réponses cellulaires engendrées par le biais de l’adhérence et les conséquences de leur déficience au cours du vieillissement

 

OBJECTIFS

  • Comprendre le rôle joué par les collagènes, l’élastine et les laminines dans l’homéostasie de la peau et comment ceux-ci sont dérégulés lors du processus de vieillissement cutané.

 

  • Connaître les facteurs qui peuvent augmenter la destruction du derme, et les moyens cosmétiques de lutte contre le vieillissement cutané.

Contactez nous !

Veuillez laisser ce champ vide.

Inscrivez-vous !

Veuillez laisser ce champ vide.